Webinaires

Portant sur l’intégration et l’engagement à Bruxelles, les webinaires permettent de découvrir une palette d’actions et d’acteurs, et de pousser la réflexion collective plus loin. Ces webinaires ont lieu une fois par mois.

Webinaire #3

Tant de façons de s’engager!

Quand: 26 janvier 2021 de 18h à 19h30

Où: En ligne

Tu as envie de t’engager mais tu ne sais pas comment?

L’engagement peut prendre plusieurs formes, selon que l’on ait du temps, de l’argent, des bras ou des compétences à donner à une association ou des personnes dans le besoin, pour qui chacune de ces ressources peut être très précieuse.

Trois acteurs clés de l’engagement à Bruxelles sont venus nous présenter trois formes différentes pour aider: le bénévolat de compétences, le parrainage et le don financier.

Quoi de mieux pour trouver chaussure à ton pied et savoir comment t’engager ?

Nos intervenants:

  • Cécile Vennat, Directrice, Toolbox ;
  • François Dauriat, Head of Partnerships, Duo for a job ;
  • Ludwig Forrest, Head of International Philanthropy, Fondation Roi Baudouin.

L’engagement est une question que beaucoup de travailleurs européens expatriés se posent à Bruxelles. Ce webinaire nous a permis d’y voir plus clair et de proposer des solutions concrètes.

Voici un résumé des échanges :

Les différentes formes d’engagement:

Le pro bono ou bénévolat de compétences:

Le bénévolat de compétences consiste pour un volontaire à partager du temps et des compétences gratuitement pour une personne qui en a besoin ou une organisation à finalité sociale.

Il arrive même que des entreprises permettent à leurs employés de réaliser cet engagement sur le temps de travail ! En effet, il est important de donner aux employés d’autres manières de s’épanouir : c’est une valeur ajoutée pour l’entreprise d’avoir un employé qui trouve du sens ailleurs.

L’entreprise peut utiliser le bénévolat de compétences pour des raisons économiques (ex: en France ce “mécénat de compétences” peut être défiscalisé) mais également pour valoriser son rôle sociétal ainsi que son impact positif sur l’écosystème local.

TOOLBOX

ToolBox a pour but d’améliorer le fonctionnement et la gestion des organisations sociales à travers des missions d’accompagnement personnalisées par des bénévoles offrant leur expertise professionnelle et ce, partout en Belgique.

L’accompagnement par un bénévole revient à donner 8 heures par mois à une ASBL. Toolbox fait le matching entre l’ASBL et le volontaire. 

Toolbox aide environ 100 organisations par an.

Le parrainage:

Le parrainage permet de constituer des tandems  où une personne souvent plus expérimentée est là pour soutenir l’autre, lui donner des conseils.

DUO FOR A JOB

Créée en 2013 en Belgique, Duo for a job répond d’un côté au chômage élevé chez les jeunes belges issus de l’immigration non européenne, et de l’autre côté à une population de + de 50 ans à qui l’on prête de nombreux clichés (ex : personnes qui ne bougent plus et sont trop éloignées des nouvelles technologies). Duo for a Job propose donc des mentorats intergénérationnels de 5/6 mois entre ces jeunes et ces seniors. Ils se rencontrent au moins une fois par semaine (2-3h) pour discuter à la fois des problèmes personnels que rencontrent ces jeunes pour trouver un emploi (garde d’enfants…) ou des problèmes professionnels (faire un CV…).

La philanthropie:

La philanthropie est accessible à tous, que l’on parle de dons, de bénévolat, de venture philanthropy ou d’autres choses… La philanthropie peut être définie comme le fait d’investir de l’argent ou du temps pour des causes. C’est de la citoyenneté active pour l’intérêt général.

FONDATION ROI BAUDOUIN

La Fondation Roi Baudoin existe depuis plus de 40 ans. Aujourd’hui, des individus ou des organismes peuvent créer des fonds au sein de la fondation afin de faire des donations. La Fondation travaille aux niveaux local, national et international.  Par ailleurs, un des rôles de la fondation est de faire la promotion de la philanthropie au niveau européen.

Les blocages à l’engagement:

Souvent, on retrouve les deux principaux qui sont: “Je ne sais pas pour quelle cause m’engager” et “Je n’ai pas le temps”. Il y a aussi des blocages dûs aux appréhensions que l’on a mais aussi aux représentations que l’on se fait sur le monde associatif et le volontariat. Enfin, cela peut aussi être dû à un manque de confiance en soi (“Je ne sais pas ce que je peux apporter à une association”).

Chacun a sa place, chacun a quelque chose à apporter.

Par exemple, dans le cas du bénévolat de compétences, c’est dans tous les cas intéressant que des bénévoles viennent aider des associations sur des questions de tous les jours et leur apporter un regard externe.

Impact individuel (sur le bénévole et le bénéficiaire) et impact global de l’engagement:

Bénévolat de compétences: pour le bénévole, cela permet de donner du sens à ses compétences, d’apprendre et même de changer de posture dans son environnement professionnel habituel. Pour l’association, elle peut mieux se concentrer sur sa cause puisque un bénévole pourra l’aider sur d’autres questions. Cela permet également à l’association de découvrir de nouvelles façons de travailler, de réfléchir..

Mentorat: le jeune est aidé sur le plan professionnel mais également personnel. Pour le senior, c’est aussi des leçons de courage. Cela lui demande beaucoup d’humilité et d’écoute, mais aussi d’inspirer confiance. Ces duos qui sont très hétérogènes, interculturels et intergénérationnels, permettent aux parties prenantes d’apprendre les unes des autres.

Philanthropie: l’impact doit se mesurer à court, moyen et long terme. En effet, le bon engagement, la bonne aide est celle qui permet à l’association de rester alignée sur sa cause.

La crise du COVID et l’engagement:

Pendant la crise, on a vu de plus en plus d’associations dont les ressources financières se retrouvaient particulièrement dégradées. En parallèle, les besoins explosent (exemple: 1 enfant sur 3 à Bruxelles vit en dessous du seuil de pauvreté). Quel est le rôle de l’engagement face à cela ?

Tout d’abord, il est important de rappeler qu’heureusement que les subsides de l’Etat sont là. En effet, l’engagement ne peut qu’avoir un rôle complémentaire de celui de l’Etat dans le cadre de la crise.

Par ailleurs, la crise a exacerbé les inégalités sociales, la notion d’isolement a également augmenté et la fracture digitale avec. Des fragilités sont apparues de façon flagrante.

Les associations ont besoin de se concentrer sur ce qu’elles savent faire, sur leur cause et leur cœur de métier, afin d’aider au mieux les populations fragilisées. L’engagement, quel qu’il soit,  vient alors en support des associations pour les soutenir et les laisser faire leur travail au mieux.

L’engagement en entreprise :

Présentation du département RSE de la Commission Européenne, par Janette Sinclair :

La Commission Européenne représente 21000 fonctionnaires et 10000 pensionnés comptant 80% d’expatriés.

C’est un vrai pool de talent de de compétences qui cherchent des opportunités d’engagement.

Par exemple, 12000 fonctionnaires ont créé le Fonds européen pour le climat et un autre fonds pour faire face à la crise du Covid-19 en partenariat avec la Fondation Roi Baudouin.

La problématique majeure des expatriés est en effet de ne pas savoir où aller pour trouver une association à aider. Par ailleurs, le terrain de la vie associative est assez complexe en Belgique : le département RSE leur donne donc des outils.

NB: chaque fonctionnaire a le droit à un jour de bénévolat par an sur son temps de travail !

Impact des technologies sur le volontariat / l’engagement :

  • Le digital est un moyen, pas une finalité ;
  • Atout pour plus de souplesse et d’efficacité, et toucher de nouveaux publics (exemple : la ruralité est d’habitude moins bien desservie en termes d’offres d’engagement) ;
  • Dimension humaine toutefois essentielle ;
  • Certaines compétences doivent changer dans les équipes des associations avec la vie qui passe au digital ;
  • Il faut saisir les opportunités du digital et essayer de nouvelles choses ;
  • Les nouvelles technologies parlent majoritairement à un jeune public et permettent un premier contact avec la philanthropie et donc ils sont touchés beaucoup plus tôt qu’avant. Ainsi, quand ils vont entrer sur le marché du travail, ils pourront faire changer également les entreprises dans lesquelles ils travaillent. Ex : la youtubeuse Lufy et son mari Enzo ont lancé un fonds pour les hôpitaux en Belgique en 2020. Elle a touché plus de 2 millions de jeunes followers. C’est une rencontre avec la philanthropie pour les plus jeunes qui n’étaient pas touchés avant.

Les bons plans pour s’engager:

Plateforme en lignes : Bonnescauses.be ; Give a day ;

Eupatria

Les bons plans à Bruxelles :

Le restaurant, Les fils à Maman

La librairie, Tropismes dans les Galeries Royales

Le théâtre, Le bouche à oreille


Webinaire #2

Les 1ers pas d’un européen à Bruxelles

Quand: 19 novembre 2020 de 18h à 19h30

Où: En ligne

Arriver à Bruxelles pour la première fois, c’est un peu déboussolant !

Comment découvrir et mieux comprendre sa ville? Comment s’intégrer à son quartier? Comment rencontrer et créer des liens avec des habitants?

En tant qu’expatrié, ce n’est pas toujours évident de savoir par où commencer.
Lors de ce webinaire, nous avons parlé de nombreuses initiatives culturelles, touristiques et associatives à connaître absolument quand on arrive à Bruxelles, surtout en tant qu’expatrié.e.s ! Nous y avons parlé également des bienfaits de s’investir dans son quartier/sa ville (dont vaincre sa solitude et exercer son pouvoir démocratique!), de l’impact de la crise sur les acteurs bruxellois, et même de recherche d’emploi.

Nos intervenants:

  • Margaux Huvelle, Business Development Expert, Visit Brussels
  • Séverine Konder, Coordinatrice Bah Voyons, développant les paniers culturels Kilti
  • Jean-François Maljean, Chef de projet Contrat de quartier durable, Etterbeek : présentation du projet Carrefour des Régions

Les bons plans du webinaire :


Pour revisionner les vidéos et les présentations, c’est ici:

Les coups de ❤️ des intervenants :

Les autres initiatives ou associations à découvrir:

Et pour prendre contact avec nos merveilleux intervenants, cliquez sur leur noms: 


DERNIERS WEBINAIRES

Webinaire #1

Quels leviers pour un engagement collectif et impactant à Bruxelles?

Quand: 14 mai 2020 de 18h30 à 20h

Où: En ligne

Partout dans le monde, la crise sanitaire et le confinement ont révélé les nombreuses inégalités auxquelles nous faisons face – et les ont même exacerbé. Pour autant, plus que jamais, nombreux-ses sont celles et ceux qui souhaitent s’engager dans des actions de solidarité, pour contribuer à une société plus juste.

Qu’en est-il à Bruxelles? Quelles initiatives existent déjà et quelles sont celles à imaginer? 
Entre opportunités et défis, quels sont les leviers à notre disposition pour construire des dynamiques collectives d’action, et soutenir les associations et les habitants en fragilité du territoire? 

Nos intervenants:

  • Lauren Miller, Community developer, à Makesense ;
  • Caroline Guyot, coordinatrice pour le  programme (Ré)Action en Belgique ;
  • Maxime Zaït, en charge du pôle communauté de l’ASBL Communa ;
  • Janette Sinclair, Corporate Social Responsibility Adviser à la Commission Européenne.